ANNUAIRE BATI ARTICLES BATI AGENDA BATI DOSSIERS BATI EVENEMENTS BATI ADHEREZ ABATI DESIGN
La filature Arpin, du tissage à la décoration

La filature Arpin, du tissage à la décoration

La filature Arpin perpétue la fabrication d’étoffes en laine de montagne. Rendre la maison déco et douillette est l’une de ses priorités.

Tout commence avec l’alliance de deux hommes, issus d’une même famille. En 1817, Alexis et Jean-Baptiste Arpin décident d’ouvrir leur atelier à Séez Saint-Bernard, au bord du torrent Le Versoyer. A leurs débuts, ils n’hésitent pas à s’équiper de métiers mécaniques fonctionnant avec une roue à aube, le summum du progrès à l’époque. Et depuis ce jour, peu de choses ont changé dans cette entreprise savoyarde située aux portes de Bourg Saint-Maurice. Batteur et foulon, deux outils, toujours utilisés, depuis le XIXème siècle, sont classés à l’inventaire du Patrimoine National comme d’autres machines de la filature.

Des tissus de belle laine 

Tout débute avec le parfum rustique de la laine, matière brute. Sélection, tri à la main, lavage, teinture, cardage, filature, tissage, dégraissage de la laine, tout est fait dans les ateliers Arpin. L’approvisionnement de la laine s’effectue, chaque automne, auprès de 130 bergers de la région qui élèvent les moutons en plein air. Les animaux, choisis avant d’avoir agnelé, offrent une qualité de laine supérieure et proviennent des 4 vallées environnantes : Tarentaise, Beaufortain, Maurienne et Val d’Aoste. La filature pratique encore aujourd’hui le système du troc : les bergers apportant les toisons repartent avec des produits finis. Le Drap de Bonneval, exclusivité de la maison, reçoit une attention toute particulière. Pour le fabriquer, on sélectionne une fibre particulièrement souple, résistante et au toucher soyeux. Lors du triage sévère, entre un tiers et la moitié de la laine est mise de côté. Passage au petit batteur, lavage à l’eau tiède pour ne pas griller la laine et la débarrasser du suint (graisse animale), rinçage dans le léviathan, une machine imaginée en 1948, séchage sur le galetas (sol du grenier aéré) chauffé par la réverbération du soleil, par couches de 10 cm d’épaisseur, pendant 10 jours… ne sont que quelques-uns des 24 secrets de sa fabrication qui n’a pas changé depuis le XIXème siècle et offrent, au produit fini, une qualité rare.

 Des matières écologiques

Installée en pleine nature, la filature veille à développer des procédés respectueux de l’environnement. Utilisation de la force motrice du torrent voisin pour alimenter les ateliers en électricité, séchage par le vent sur le sol du grenier, lavage des toisons à l’eau de la montagne,

foulonnage au savon noir, comme autrefois, nombreux sont les procédés d’hier qui répondent aux exigences du développement durable. Les étoffes, une fois tissées, sèchent aussi sur une rampe extérieure ou, lorsque le temps est mauvais, à la douceur d’un air chauffé par les résidus de la production. La teinture naturelle décline des tons du burel (marron foncé) à l’écru en passant par des dégradés de gris. Et aucun produit chimique ne vient modifier la matière première, la pure laine vierge qui révèle ainsi toutes ses qualités intrinsèques d’origine.

 Plaids, coussins, couvertures, tapis, rideaux...

Regroupant 130 références, la filature Arpin offre six qualités textiles : L’Etoffe de Séez, en pure laine d’agneau, à la douceur et à la légèreté incomparables, le Drap de Savoie, à la texture épaisse décliné dans vaste gamme colorée, le Tissu des Alpes, adapté à la réalisation de couvertures, la Muletière qui permet de réaliser de sublimes tapis, la Toile des Aravis, offrant un motif de chaîne et trame contemporain et le célèbre Drap de Bonneval, à la résistance légendaire, caractérisé par ses qualités de chaleur et imperméabilité Classée entreprise du Patrimoine Vivant, Arpin a su habilement glisser du vêtement traditionnel montagnard à la décoration de la maison, en créant des collections de produits intemporels, où les qualités de douceur et de chaleur de laine dessinent une atmosphère de cocon. Tissu au mètre, produits finis, plaids, coussins, couvertures, tapis, rideaux…elle exprime sa créativité en répondant aux demandes des architectes d’intérieur, décorations et designers, à la recherche de services exclusifs, de fabrication sur mesure et de créations inédites. A sa vocation de travail de la pure laine vierge des Alpes, provenant des moutons d’alpage, s’ajoute aujourd’hui son expérience du cuir et du chanvre pour déployer tous ses talents.

Contact :

Filature Arpin

2, rue de la filature

73700 Séez Saint-Bernard

Site internet : www.arpin1817.com

Aucun avis n'a été déposé.

Champs obligatoires *

Partager

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo Pinterest Email