ANNUAIRE BATI ARTICLES BATI AGENDA BATI DOSSIERS BATI EVENEMENTS BATI ADHEREZ ABATI DESIGN
Richard Orfèvre, lustre d’antan et design actuel

Richard Orfèvre, lustre d’antan et design actuel

Depuis 5 générations, la maison parisienne Richard 0rfèvre perpétue le savoir-faire de l’orfèvrerie dans le domaine des arts de la table et des objets de décoration. 

Créée en 1910, ce petit atelier, niché au fond d’une cour du quartier du Marais à Paris, est un des rares lieux, en France, à travailler toujours selon les techniques ancestrales du XVIIIème siècle. Et il a conservé sa presse à balancier de 1904 qui permet d’imprimer aux couverts leurs décors, sur le galbe des pièces. Tout commence avec Edmond Ricard qui ouvre son propre atelier après un apprentissage chez un autre artisan de métier. Il reprend la maison Grandvigne et oriente alors ses activités vers la fabrication artisanale de couverts en argent massif. Son beau-fils Marcel Richard donnera son nom à l’entreprise qui sera ensuite suivi par son petit-fils. Ce dernier, tout en continuant sur la lignée de son père décide de développer des objets et cadeaux de naissance et des commandes spéciales. Dans les années 1970 et 1980, c’est la crise : Pour se différencier de ses concurrents, la Maison Richard Orfèvre a l’idée de développer des services de restauration de pièces en argent. Dans les années 1990, Francis Régala, issu d’une famille d’orfèvre, reprend la société et perpétue le savoir-faire. Richard Orfèvre reçoit, en 2010, le label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).

 Orfèvrerie de tradition

Chez Richard Orfèvre, tout se passe comme autrefois. Pour fabriquer un couvert, tout commence avec le traditionnel lingot d’argent massif 950 millièmes. Préalablement laminé, il est ensuite chauffé au chalumeau jusqu’à devenir de couleur rouge cerise et suffisamment malléable pour être façonné et modelé. Il est recuit lorsque sa température baisse. Aux termes de nombreuses passes et à la force du marteau ou du tas de forge, le « cuilleriste » dompte la matière pour lui imprimer le galbe qui sied à sa forme ergonomique. Le lingot forgé en longueur et largeur et ensuite déposé dans deux matrices en acier, une partie mâle et une partie femelle, gravées au dessin du modèle souhaité. Le lingot est alors placé sous la presse à balancier qui exerce une pression forte de 120 à 140 tonnes et fait apparaître le décor par estampage sur la partie arrondi du couvert. On travaille ensuite les finitions : La pièce est ensuite ébardée, allégée de son excédent de matière et ses contours sont meulés ou limés. Pour dessiner les dents des fourchettes, on utilise une meule de la largeur des espaces qui les séparent les uns des autres. Enfin, un dernier ponçage délicat pratiqué avec une meule fine ou des pâtes abrasives et un polisseur révèle l’éclat étincelant de la matière. La signature de l’orfèvre s’effectue à l’aide de deux poinçons insculpés : le poinçon du maître avec les initiales de la maison, ici R et O encadré de deux feuilles de vigne rappelant les origines champenoise du directeur actuel et le poinçon de titre, une tête de minerve qui spécifie que la pièce est bien fabriquée en argent massif et fabriquée en France.

Décoration et design 

C’est à l’occasion de ces 100 ans que l’entreprise décide de faire appel à 5 designers pour créer des objets contemporains faisant appel au travail de l’argent massif. Elle crée alors une collection exclusive de 5 objets qui renouvellent l’idée classique de la pièce d’orfèvrerie. Serge Bensimon, Ruth Gurvich, les 5.5.designers, Frank Sorbier et Non Sans Raison dessinent des créations qui font entrer la magie de l’argent dans le 3ème millénaire. Avec l’entrée, en 2012, de Jean-Pierre Cottet-Dubreuil, l’élan créatif et la volonté d’expérimentation se sont affirmés par une collaboration intensifiée avec la nouvelle génération montante et internationale des designers. Aujourd’hui, dans un nouvel espace repensé par l’architecte Grégory Monier, qui cache un atelier admirablement conservé, on peut découvrir les créations inédites et contemporaines de Richard Orfèvre qui relient passé, présent et futur pour offrir une nouvelle orientation contemporaine à l’orfèvrerie. Formes géométriques, simplicité et modernité des formes, associations fortes avec d’autres matériaux, utilisation de matières moins onéreuses comme le laiton argenté, les créations Richard Orfèvre dépoussièrent cet univers qui a stagné trop longtemps dans la tradition et s’adressent désormais à un public plus jeune et amateur de design.

Contact :

Richard Orfèvre

30, rue des Gravilliers

75003 Paris

Tél. : 01 42 72 13 05

Site internet : www.orfevrerie-richard.com

Aucun avis n'a été déposé.

Champs obligatoires *

Partager

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo Pinterest Email