ANNUAIRE BATI ARTICLES BATI AGENDA BATI DOSSIERS BATI EVENEMENTS BATI ADHEREZ ABATI DESIGN
Trois questions à Anouchka Potdevin, artisan designer

Trois questions à Anouchka Potdevin, artisan designer

Objets de récupération et détournements d'objerts pour une décoration sur mesure.

Agnès Zamboni : Comment est né votre envie de fabriquer vos propres pièces de design ?

Anouchka Potdevin : Ma formation en métallerie me permet de travailler l’acier. J’ai choisi ce matériau car il est plus malléable que le bois. Ses techniques d’assemblage sont très étendues et il offre plus de possibilités de création. Je fabrique des pièces uniques ou des petites séries. Mes premières créations étaient réalisées à partir d’objets de récupération et de pièces de recyclage. Difficile de faire de la production industrielle en grande série avec ce type de démarche. Mes vases, d’inspiration surréaliste et dadaïste façon ready-made étaient montés sur des dossiers de chaises recouverts de Formica ®. Mes luminaires étaient composés de pièces d’arts de la table en porcelaine fine (tasses, cafetières, théières…) traversées par la lumière. Issues du détournement d’objets, mes créations sont redessinées même si elles sont issues de produits déjà existants. A moi de les recomposer pour créer une nouvelle forme. Il y a tellement d’objets intéressants à revisiter. J’ai aussi réalisé des motifs sur des meubles chinés.

 Agnès Zamboni : Quelle est votre méthode de commercialisation ?

Anouchka Potdevin : Je présente des idées ouvertes qui s’adaptent à la demande du client. Tout d’abord, je stocke des matériaux, des pièces détachées. Ensuite viennent les idées pour les réutiliser, leur offrir une seconde vie, les intégrer dans une nouvelle création, de meubles ou d’objets décoratifs. Les carcasses de chaises se dénichent par 2 ou 4, plus rarement 6. Mes créations sont avant tout des suggestions sur lesquelles un client (particulier, architecte, décorateur) peut s’appuyer pour monter un projet personnel par rapport à un lieu qu’il doit aménager. Par exemple le paravent que j’ai créé peut être réalisé en fonction de l’espace où il va être installé. En fonction des dimensions nécessaires, le pliage est différent. Le décor en papier peint est aussi réalisé à la demande.

Agnès Zamboni : Quels sont vos partenaires ?

Anouchka Potdevin : Pour toutes les assises des sièges, je collabore avec le tapissier rennais Mickaël Laurent. Pour le papier peint, je fais appel à Alexandre Poulaillon, un peintre décorateur et dominotier de Mulhouse, spécialisé dans la fabrication de papier peint imprimé à la planche, comme autrefois. Il puise dans les archives du musée de Mulhouse pour créer de nouveaux motifs, inspirés du XVIIIème siècle, qu’il simplifie et modernise.

Contact :

Anouchka Potdevin, 02 23 43 39 54 et 06 61 12 39 24

Mail : ap@anouchkapotdevin.com

Site : www.anouchkapotdevin.com

Alexandre Poulaillon : www.atelier-poulaillon.com

 

Aucun avis n'a été déposé.

Champs obligatoires *

Partager

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo Pinterest Email