ANNUAIRE BATI ARTICLES BATI AGENDA BATI DOSSIERS BATI EVENEMENTS BATI ADHEREZ ABATI DESIGN
Trois questions à Vincent Poujardieu, designer bordelais

Trois questions à Vincent Poujardieu, designer bordelais

A chaque expérience, Vincent Poujardieu, designer bordelais, se met au défi de repousser les limites des outils techniques et des matériaux, pour leur imaginer de nouveaux usages.  

Agnès Zamboni : Quelles entreprises françaises vous ont apporté leur savoir-faire ?

Vincent Poujardieu J’ai collaboré avec Euro-Shelter basé à Rennes, c'est une entreprise industrielle du secteur militaire et aéronautique qui fabrique des panneaux à structure sandwich nid d’abeille en aluminium pour construire des abris techniques. Avec la firme ArcelorMittal, c’est la mise en valeur de l’acier inoxydable qui m’intéressait. Transformé par la société La Morandière, à Bordeaux, il offre une surface au polissage parfait comme le dôme miroitant de la Géode que j’ai utilisée pour le bureau Zeus. Quant à la société HPK, située dans le Lot-et-Garonne, elle a fourni le liège aggloméré de l’élément Tatami qui permet de réaliser des sols adaptés à des usages diversifiés.

 

Agnès Zamboni : Quelles innovations avez-vous mis au point avec elles ?

Vincent Poujardieu : Mes créations mettent au défi la résistance des matériaux et les détournent de leurs fonctions originelles. La table Z met en évidence une utilisation peu commune du panneau sandwich, le pliage d'angle. Pour cette création, j’ai utilisé un seul panneau de très grandes dimensions plié en deux. La légèreté du matériau m’a aussi permis de réaliser une autre table longue de 6 m. Développée avec le VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement), cette création a nécessité la fabrication de deux profilés, en forme de tube carré, réalisés par pultrusion de fibre de carbone par Epsilon Composite. Cette technologie permet d’augmenter de 5 à 10 fois sa résistance par rapport à un tissage classique de fibre de carbone, déjà très résistant. Pour le liège, j’ai utilisé des blocs moulés, originellement fabriqués pour des pièces mécaniques à usage militaire. Usinés mécaniquement et tourné à la main, ils ont été transformés en pièces d’un puzzle pour composer un sol, un tapis au matériau chaleureux, doux et isolant.

 

Agnès Zamboni : Quel matériau le plus innovant avez-vous mis en œuvre ?

Vincent Poujardieu : Le panneau sandwich nid d'abeille en aluminium est doté d’une résistance mécanique à la flexion exceptionnelle. De plus, il est relativement léger. Il m’offre la solution parfaite pour créer et réaliser des pièces de mobilier aux formes en équilibre, élancées en porte-à-faux qui donnent l'impression d'être en lévitation.

 

Exposition Mesures et Démesure, jusqu’au 6 avril 2014

Vieille Eglise Saint-Vincent, rue de la Vieille Eglise, 33700 Meyrignac.

 

Contact : www.poujardieu-design.fr

Mail : v.poujardieu@orange.fr

Tél. : 05 56 34 89 49 et 06 85 80 76 15

 

Aucun avis n'a été déposé.

Champs obligatoires *

Partager

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo Pinterest Email