ANNUAIRE BATI ARTICLES BATI AGENDA BATI DOSSIERS BATI EVENEMENTS BATI ADHEREZ ABATI DESIGN
Trois questions à Geneviève Bonieux, plasticienne nature

Trois questions à Geneviève Bonieux, plasticienne nature

Geneviève Bonieux réalise des créations en résine qui imitent le verre et renouent avec l’Art nouveau et ses créations d’inspiration végétale.

Agnès Zamboni : D’où vient votre goût pour la nature ?

Geneviève Bonieux : « Je suis née et j’ai grandi à l’île Maurice. La nostalgie de ce paradis perdu et de sa végétation luxuriante est toujours présente en moi. Mon lien avec l’Art nouveau est aussi évident : Je réinterprète ses créations avec des matériaux de haute-technologie comme le fibre de verre et la résine dont les transparences colorées rappellent les œuvres en verre de Daum ou de Lalique. Avec mes paravents, je raconte des histoires ; j’y accroche des petits objets, témoins de notre société, des accessoires en plastique un peu kitsch. J’utilise aussi des bonbons aux textures translucides comme la pâte de verre ».

 Agnès Zamboni : En quoi consiste votre technique ?

Geneviève Bonieux : « C’est une méthode très expérimentale qui évolue en fonction de l’objet à réaliser. Pour fabriquer les paravents, j’utilise de la fibre de verre en rouleau que je recouvre de résine polymérisée et pigmentée pour obtenir des couleurs. Pour les coupes ou les lampes, j’utilise des moules dans lesquels je coule de la résine. Après démoulage, je découpe la forme souhaitée avec une fraise électrique et je la finalise avec une ponceuse. Cela s’apparente au travail de la sculpture. Je suis actuellement en contact avec un laboratoire pour développer une résine bio ».

Agnès Zamboni : Comment est né le triptyque « Le Parc de Sceaux » ?

Geneviève Bonnieux : « Le Parc de Sceaux est un jardin à la française, dessiné par André Le Nôtre à la fin du XVIIème siècle à la demande de Colbert. Le Grand Canal, représenté sur ces paravents, en est un élément constitutif. Depuis le XIXème siècle, des peupliers d’Italie ont remplacés les ormes sur les rives du canal. Détruits par la tempête de décembre 1999, ces arbres ont pu être replantés. Voici longtemps que je cours le dimanche matin au Parc de Sceaux, avec ma copine Mary. Cet environnement magnifique, abritant tant de gens et d'animaux si variés, qui se défoulent et se délassent, m'inspire beaucoup. Nous y observons la lumière qui joue heure après heure avec la végétation, le temps qui change sans cesse et le déroulement des saisons. Après des assiettes en céramique, j'en ai fait le sujet de cette œuvre panoramique. J'ai travaillé surtout d'après photos, prises par un temps superbe cet été.J'ai toujours été intéressée par la formule traditionnelle japonaise de deux fois six panneaux (Ici, trois fois quatre), et cela m'a amusée d'allier un paysage classique avec des personnages très contemporains, dans une forme certes historique mais un matériau hyper-moderne. Les grands paysages avec petits personnages nombreux de 2 x 6 panneaux sont typiques de la période Momoyoma (1573-1615) et Edo (1615-1868) ».

 Contact :

Geneviève Bonieux

Tél. : 06 61 58 81 85

Site internet : www.bonieux.com

Exposition le 4 octobre 2014 à l'église de Villejuif pour la Nuit Blanche 

Exposition temporaire du 20 au 30 octobre 2014, à la galerie Art & Mis, Nadine Berrebi, 22, rue Saint-Paul, 75004 Paris. Tél. : 06 61 59 40.

Mail : nadine-berrebi@orange.fr. Oeuvres exposées en permance à la Galerie Art & Mis. Site internet : www.artemis-galerie.com

Aucun avis n'a été déposé.

Champs obligatoires *

Partager

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Viadeo Pinterest Email